Arcanis

Venez boire un coup entre deux combats
Répondre
Avatar du membre
Arcanis
Frégate d'Assaut
Messages : 901
Enregistré le : 01 juil. 2004 10:14

Arcanis

Message par Arcanis » 30 déc. 2009 11:43

Le DarkGem

« Scrintchhhh bzzz crackkkk »

Une fois de plus la SunGem était sorti d’hyperespace dans un bruit tonitruant. Des fissures larges et profondes commençaient à faire leur apparition dans la coque du vieux transporteur malgré les réparations entreprises il y a peu sur Arkania. Cela avait débouché sur la condamnation de la majeure partie du vaisseau et l’espace habitable à bord de l’antiquité rétrécissait de jours en jours. L’Amiral Arcanis était lové dans son habituel siège de commandement. Il pianotait rapidement sur les touches de l’ordinateur de bord situé sur les accoudoirs. Des chiffres défilaient sans cesse…

- Amiral !!! hurla le Colonel Kranian.

- Qu’y a-t-il encore ? Je devine sur ton visage une bien mauvaise nouvelle… dit l’Amiral Arcanis dépité.

- Eh bien tu devines bien, affirma le Colonel. La coque devient beaucoup trop instable pour un nouveau saut hyperspatial. Le vaisseau tombe en ruines, et nous ne pourrions même pas tenir face à un assaut ennemi. Même le contact avec un micro-astéroïde pourrait nous condamner.

- Ces mécaniciens incapables n’ont pas pu réaliser des réparations solides et durables… Sérieusement, rappelles-moi de leur donner une bonne leçon quand nous repasserons sur Arkania, ils le méritent bien.

- Amiral, sauf ton respect, je crois qu’ils n’y peuvent pas grand-chose, ce vaisseau est si vieux… commença Kranian


- Quoi ? T'as aussi besoin d'une leçon Kranian ? interrompit l’Amiral. Je suis bien assez affairé avec la contrebande pour me prendre la tête avec des réparations qui prendront encore des mois. Je n’ai pas de temps à accorder à cela, il va falloir trouver une autre solution. Je corrigerai ces incapables comme bon me semble, qu’ils soient responsables ou non.

- Bien Amiral, comme tu voudras. Cependant, si tu me permets de suggérez quelque chose…

- Tu n’as absolument pas besoin de me faire des suggestions sur ce que je dois faire. Je sais très bien ce qui doit être fait. Nous ne sommes pas très loin de Kuat n’est-ce pas ? Eh bien, vu l’état de mes comptes, je pense qu’il est temps de s’offrir un nouveau vaisseau. Un vaisseau digne d’un contrebandier de ce nom.

- Arca, je suis bien d’accord avec toi, mais nous ne sommes pas les bienvenus à Kuat. Les chantiers navals grouillent de patrouilles et nous risquons de nous y faire prendre.

- Aucun risque, j’y ai de bonnes relations, il sera très facile de rejoindre les chantiers.

- Bien Amiral.

Sur ces paroles, l’Amiral se leva, se dirigea vers le bar et en sortit une bouteille contenant un liquide ambré. Il la déboucha avant de la porter à sa bouche pour en vider un bon quart. Le Colonel, quant à lui, s’affaira à réparer le manteau bouclier du vaisseau, trafiquotant dans les amas de câbles sous les ordinateurs.

Quelques heures plus tard, de nouvelles alarmes se mirent à retentir signalant de nouvelles brèches dans la coque. Un nouveau sas venait de se fermer, et la cabine de l’Amiral était à son tour condamnée. Seul la salle de commandement et la soute demeuraient sures à présent. A travers le cockpit, on commençait à apercevoir Kuat et ses chantiers navals. Des patrouilles impériales commençaient à se montrer sur le radar du SunGem, et c’est à ce moment-là que Kranian activa le manteau bouclier qu’il venait de réparer. L’Amiral Arcanis, lui, continuait de lire l’historique des transferts de marchandises qui avaient eu lieu dans les quatre coins de la Galaxie. Sa contrebande marchait plutôt bien, et depuis que celui-ci avait repris les affaires, ses recettes avaient atteint les cent milliards de crédits. C’est en partie ça qui l’avait conduit à acheter un nouveau vaisseau.

Le vaisseau continuait tant bien que mal sa route avec de violents sursauts liés au dysfonctionnement des propulseurs. L’état des boucliers était à son plus bas niveau, et des diodes de couleurs rouges commençaient à illuminer l’ensemble de la salle de commandement. Kranian essayait, à l’aide de ses assistants, d’apporter les réparations les plus urgentes au vaisseau. L’Amiral toujours en train de lire, avait fini par retourner dans son fauteuil. Soudain, un hologramme se matérialisa au milieu de la salle. C’était un arkanien, un officier de l’Empire, facilement reconnaissable grâce à ses yeux d’un blanc intense et à ses mains aux quatre doigts griffus. Son visage était marqué par des traits durs et sévères, ce qui contrastait complètement avec ce qu’exprimait celui-ci. En effet, il n’avait absolument pas l’air dur, mais plutôt curieux et souriant :

- Arcanis, c’est bien toi ? Si oui, je ne sais pas comment tu as fait pour te faufiler jusqu’ici, ton manteau bouclier ne cesse de se désactiver, et nombre de patrouilles t’avaient repéré. Heureusement que j’étais là, dit l’officier en souriant.

- Eh bien mon cher Baskrin, encore une fois je t’adresse mes plus sincères remerciements. Alors comme ça tu as été promu Amiral à ton tour vieux briscard ? interrogea l’Amiral Arcanis, rarement aussi enthousiaste.

- Bah oui, j’ai pris la responsabilité de la sécurité des chantiers navals. Aïlyn, quant à elle, pris la direction de la conception des nouveaux fleurons de l’Empire. Elle travaille actuellement sur un projet important, je pense que tu seras heureux d’en parler avec elle, depuis le temps qu’elle voulait te revoir…

- Bien des choses ont changé depuis mon départ… Bon, peux-tu me faire entrer dans les chantiers, j’ai des affaires à faire. Et en parlant affaire, je t’ai rapporté du whisky de notre bonne vieille planète, tu m’en diras des nouvelles. J’ai aussi un paquet de trucs à te refiler et à Aïlyn aussi…

- Euh, bon passe par le pont réservé aux secours, il n’y a personne à priori, je t’y attendrai. Et fais gaffe à l’atterrissage, ton épave risque de faire des dégâts, s’esclaffa l’officier.

L’holocommunication s’interrompit. Le colonel pris les commandes du vieux vaisseau et se dirigea vers le hangar le plus en bas des chantiers. La manœuvre d’atterrissage fut laborieuse, et le vaisseau ne manqua pas de s’exploser sur le sol. La tôle du SunGem frôla le sol, ce qui dégagea d’innombrables étincelles et paniqua les quelques droïdes qui patientaient dans le hangar.

Baskrin était déjà là, accompagné par Aïlyn qui l’avait rejoint dans la foulée. Les deux arkaniens attendaient leurs compatriotes avec impatience. L’officier impérial avait sortit un cigare de la poche intérieure de son uniforme. Il l’alluma et tira quelques bouffées. Aïlyn, quant à elle, se tenait debout les bras croisées. Ses longs cheveux noirs ondulaient sur sa silhouette longiligne sous l’effet de la ventilation.

L’Amiral Arcanis finit par sortir de ce qui ressemblait de plus en plus à une épave. Il était accompagné de Kranian, son fidèle colonel. Les autres membres d’équipage sortirent à leur tour avant d’inspecter ce qui restait du vaisseau.

Il y eut bien entendu les grandes retrouvailles entre les arkaniens, qui s’empressèrent d’aller boire une verre dans les quartiers de Baskrin. L’Amiral resta bien entendu dissimulé sous sa capeline durant la traversée des chantiers pour éviter le risque de se faire reconnaître par un quelconque impérial voulant toucher la prime allant avec la capture du contrebandier. Une fois dans les quartiers de l’officier, il put enfin souffler et enlever sa capuche. Il révéla ainsi son visage, un visage que peu de gens ont déjà vu. En effet, malgré son âge incroyable, l’Amiral Arcanis n’avait absolument pas l’air d’un vieillard. Bien au contraire, de façon standard, on lui donnerait aux environs de 35 ans. Il possédait les caractéristiques basiques des arkaniens, c'est-à-dire, des yeux entièrement blancs et des traits assez durs. Il avait aussi de longs cheveux bruns et une barbe mal rasée. Une des particularités de celle-ci était les deux tresses qui descendaient de part et d’autre de son menton. Avec sa grande taille, environ 1m85, ses mains à quatre doigts griffus, et ses traits, il correspondait parfaitement à l’arkanien typique.

- Bon, eh bien nous voilà en sureté. On va pouvoir discuter tranquillement, déclara Arcanis.

Tous acquiescèrent avant de s’asseoir autour d’une table. Baskrin ramena une bouteille de whisky arkanien et quatre verres qu’il posa sur la table. Il servit un verre à chacun avant de s’asseoir à son tour.

- Alors Arca, qu’est-ce qui t’amènes ici ? questionna Aïlyn.

- Les affaires, bien entendu, répondit-il en souriant.

- Oui, et d’ailleurs je lui ai parlé de ton projet Aïlyn, je pense qu’il peut être intéressé, enchaîna Baskrin.

- Ah, euh… Oui… Bon je vais te montrer ça sera plus simple que de te décrire ça, continua-t-elle troublée.

Elle sortit un appareil de sa poche. Ses doigts tapotèrent quelques touches avant qu’un hologramme apparaissent. L’hologramme représentait un vaisseau de dernière génération.

- Voilà, ce sur quoi je travaille Arca. Un nouveau vaisseau pour l’Empire, déclara-t-elle avec fierté.

- Impressionnant je dois dire. C’est un Destroyer Victoire ? demande l’Amiral

- Oui, répondit Baskrin. Un Destroyer Stellaire Victoire Mk-2.

- Mais complètement différent du précédent. C’est une nouvelle classe du vaisseau : la classe spéciale. Il est légèrement plus grand, l’armement a été optimisé au maximum : batteries ioniques, turbo-lasers doubles, super laser ; les propulsions améliorées, la soute agrandie, etc. C’est une véritable machine de guerre. Et il bénéficie de quelques équipements installés par les Siths. Ce vaisseau va devenir le véritable Fleuron de l’Empire et le Fléau de la Rébellion.

- Ce vaisseau est absolument exceptionnel. Dire que je me traîne dans un vieux transport long-courrier depuis toutes ces années. Dans combien de temps sera-t-il prêt ? demanda l’Amiral intéressé.

- Euh… A vrai dire Arca, il est déjà prêt. Les derniers tests ont eu lieu il y a quelques jours, il est opérationnel à 100%, déclara Aïlyn toujours aussi fière.

- Et il est à vendre ? continua l’Amiral en riant.

- Non Arca, désolée… Il a été réservé par un puissant Sith. Il a supervisé avec moi tous les travaux. Et de plus il est surveillé de très près.

- Bon tant pis, au moins j’aurai essayé, ragea l’Amiral. En tout cas soit fière de ce bijou Aïlyn, tu as fait un travail exceptionnel d’après les caractéristiques de ce vaisseau. C’est tout simplement incroyable. Bon, malgré tout il me faudrait un autre vaisseau. Vu mon épave, je n’ai pas trop le choix. Avec tout ce qu’il a traversé, n’est-ce pas Baskrin ? Tu te souviens cette bataille il y 5 ans ? sur Endor ?

- Ah, bah comment ne pas s’en souvenir. Tu t’en souviens aussi Aïlyn ? Kranian avait même été capturé par ces saloperies de boules de poils.

- Ah oui… répondit-elle. On t’avait même retrouvé attaché en haut des arbres, Kranian. pendu dans le vide.

Tous rirent. La discussion continua sur les souvenirs de batailles qu’ils avaient réalisé tous ensemble. Ils y passèrent la majeure partie de la journée, buvant, jouant au Pazaak et rigolant. Les bouteilles d’alcool se vidaient les unes après les autres. Les camarades passaient un excellent moment, cela faisait bien longtemps qu’ils n’avaient pas été réunis. A travers les âges, Arcanis s’était fait de nombreux amis, mais ceux-ci étaient certainement ceux pour lesquels il avait le plus d’affection. Au fil de la discussion un plan émergea de leurs têtes.

- Bon écoute Arca, j’ai peut-être une idée, suggéra l’arkanienne.

- Je t’écoute Aïlyn, déclara-t-il avec intérêt.


- Avec tout ce qu’on raconte depuis toute à l’heure, je me rends compte que tout ça m’a bien manqué et il me semble que c’est pareil pour tout le monde. On a toujours travaillé ensemble, et 5 ans qui passent sans aucune nouvelles, c’est comme une éternité. Que diriez-vous qu’on reprenne du service tous ensemble ? questionna-t-elle. On pourrait t’aider dans ton nouveau métier Arca, la contrebande, on connait ça aussi bien que toi. Puis j’aimerai bien retrouver le piment de nos missions passées, ça me manque vraiment, continua-t-elle nostalgique.

- Oh, je n’attends que ça. Depuis le temps que j’y pense, ça me plairait bien, déclara Baskrin.


- Eh bien, comme vous voulez. Cela me ferait plaisir, et surtout cela m’aiderait bien. J’ai bien besoin d’aide, car tout ce boulot, j’ai du mal à en venir à bout. Mais il y a un petit problème, j’ai toujours pas de vaisseaux, dit Arcanis pensif.

- Je peux te proposer un Venator si tu veux, ils sont anciens, mais si un de ces vaisseaux disparaît, personne ne s’en rendra compte, étant donné qu’on ne s’en sert quasiment plus, proposa Baskrin.


- Oui, pourquoi pas, ce sera toujours mieux que notre bon vieux transport, conclut Kranian.

- J’ai bien mieux Arca. Que dirais-tu de récupérer un vaisseau beaucoup plus impressionnant ? Un vaisseau à la pointe de la technologie. Un vaisseau qui surpasserait les autres, dit Aylïn sur un ton intriguant.


- Si tu penses a ce que je pense, je suis de la partie. Ce défi relève de l’impossible, mais décrocher un vaisseau et des nouveaux lieutenants tels que vous, je prendrai tous les risques pour ça, déclara l’Amiral. Mais il y a un problème, aussi bien pour le Venator que pour ton prototype Aïlyn, nous allons avoir besoin d’un équipage très nombreux. Techniquement, il nous faudrait 6.000 hommes, où va-t-on les dénicher ? Je peux bien entendu récupérer environ 1.500 soldats sous mes ordres, mais pour le reste, ça va être dur.

- Je peux fournir environ 500 hommes, déclara Baskrin. Des hommes las du laxisme impérial, des hommes qui se donneront au plus offrant, et d’après ta réputation, ils n’hésiteront pas un instant à te suivre.

- Très bien, 500 hommes pour quitter les chantiers suffiront, nous récupérerons le reste une fois en sûreté. Nous ferons escale à Arkania pour recruter d’autres hommes d’équipage. Au total nous pourrons être environ 4.000, assura l’Amiral.

- Bon, préparons-nous donc à passer à l’action. Je vais contacter mes hommes. Nous risquons gros, mais nous sommes prêts à tenter le coup Arca, ça nous rappellera le bon vieux temps, termina Baskrin.

Sur ce, tout le monde acquiesça et se leva et quitta la table qu’ils avaient squatté pendant de nombreuses heures. Baskrin contacta directement un de ses lieutenants pour lui donner ses ordres. Kranian retourna au SunGem récupérer quelques armes, tâche qui fut non moins des plus faciles, car des soldats impériaux étaient entrain d’inspecter le vaisseau de fond en comble. Lorsque Kranian revînt, il annonça que les impériaux avaient deviné une présence douteuse à bord des chantiers, et qu’il ne fallait pas traîner ici trop longtemps. L’Amiral Arcanis, était resté un petit moment avec Aïlyn pour discuter paisiblement. Il en profita pour lui offrir un merveilleux bijou qu’il avait pu gagner sur Roon, planète relais des contrebandiers. Pendant un temps, ils avaient vécu tous les deux ensemble, mais cela était terminé, ou peut être pas… La longue absence avait mis un terme à la relation, mais les sentiments étaient toujours là. De toute façon, les pensées de l’Amiral étaient avant tout tournées vers la mutinerie qu’ils allaient réalisé. Dans un premier temps, Arcanis savait très bien les risques que ses amis prenaient. Lui-même peu de temps avant avait quitté les rangs impériaux pour devenir un hors-la-loi. Les déserteurs étaient condamnés à la peine capitale, et il l’avait évité de justesse.

Le plan se dressa au fur et à mesure. Il fallut seulement deux jours pour échafauder une stratégie qui minimisait les risques. Les patrouilles impériales avaient peu à peu été remplacées par des hommes de Baskrin, afin de faciliter la prise d’assaut du vaisseau. Une des coïncidence les plus décourageantes fut l’arrivée du Sith commanditaire du vaisseau, Dark Sorroïn. Lui et plusieurs de ses hommes surveillaient désormais les accès au Destroyer. De ce point de vue, l’Amiral déclara que l’affrontement direct était inévitable. Les quartiers de Baskrin était un véritable point de passage, les allers et venues n’arrêtaient pas. Une vingtaine de personnes se trouvait dans la cabine privée de l’officier, et pour tout dire, l’ambiance qui y régnait était à la fois tendue et calme. Une fois tous les violons accordés et le plan définitif approuvé par l’ensemble des intervenants, il fut temps de se préparer à l’assaut final. Chacun s’affaira à s’armer. L’Amiral Arcanis vérifia que son sabre laser était en place. Il fournit aussi une caisse entière de Blasters arkaniens pour équiper au mieux les soldats qui s’étaient ralliés à lui. Pour terminer tout le monde quitta finalement les quartiers de Baskrin, et les allers-venues cessèrent.

Seuls restaient les quatre compatriotes. Ils étaient assis à table, des plans des bouteilles et des cendres constituaient désormais les principaux éléments de décoration de la cabine. Les arkaniens burent un dernier verre, avant de se lancer dans une mission qui pourrait leur coûter la vie à tous.

« Buvons au renouveau ! A l’amitié et à la liberté ! »

Tous trinquèrent et burent leurs verres, puis patientèrent…
L’heure de la relève des patrouilles sonna, ce qui marqua le début de l’assaut. Les multiples patrouilles au service des arkaniens s’occupèrent de la sécurisation des allées principales et des ponts d’accès à la section Destroyer. Arcanis, Aïlyn, Kranian et Baskrin avaient rejoint une vingtaine de sous-officiers, trois ponts au dessus et formèrent le groupe d’assaut principal. Il y avait environ une dizaine de groupes d’assaut tels que celui-ci au sein des chantiers. Les chemins qui conduisaient au Destroyer étaient libres, et les groupes d’assaut ne rencontrèrent que très peu de résistance. Les patrouilles quant à elles continuaient à sécuriser le périmètre autour des passerelles d’accès au Destroyer. Tout se passait apparemment comme prévu…

Soudain, on put distinguer dans le calme régnant dans les chantiers, de nombreux tirs de blasters. L’holocom de Baskrin se déclencha. Une des patrouilles du faire face à un détachement complet de stormtroopers. Elle fut rejoint par plusieurs autres patrouilles qui défendaient désormais les accès au Destroyer. Un véritable front s’était créé à ce niveau et cela compliquait relativement l’assaut. Une chose intriguait l’Amiral Arcanis, le Sith et ses hommes n’étaient toujours pas intervenus pour défendre le fleuron de la technologie impériale, et il ne savait pas pourquoi…
Les groupes d’assaut finir par atteindre le pont d’accès aux Destroyers. Les patrouilles avaient du battre en retraite et l’accès au vaisseau était barré. Des stormtroopers surgissaient de partout, et une voix rauque retentit plusieurs fois :

« Les mutins sont priés de se rendre. Aucun mal ne leur sera fait. »

Peu importe les avertissements l’Amiral savait très bien ce qu’il risquait s’il se faisait attraper, et ses amis prenaient exactement le même risque. Les mutins commençaient a vraiment se faire submerger. L’Amiral dégaina son sabre laser, Aïlyn l’imita de suite. Ils foncèrent dans le tas pourfendant les troopers les uns après les autres. Baskrin quant à lui prit le commandement de tous les soldats présents. Le rapport de force s’inversa peu à peu grâce au talent des Jedis Noirs et à la chance. L’accès se libéra peu à peu.

- Arca, allons-y le passage est libre ! s’écria Aïlyn.

L’Amiral fonça droit vers le sas d’accès N°1, bien entendu, celui-ci avait été verrouillé. Il fit un bond et explosa la commande du sas d’un coup de sabre laser avec classe. La sas était ouvert. L’Amiral courut à travers la passerelle suivit par Aïlyn et ses troupes qui continuaient à couvrir l’assaut. Arrivés à l’autre bout de la passerelle, l’Amiral essaya tant bien que mal à ouvrir le second sas, celui qui donnait directement accès au destroyer. Un coup de sabre laser dans la commande n’y changea rien.

- Amiral, le vaisseau a quitté le pont ! Regardez ! hurla Kranian.

- Merde ! Non, non et non, on ne peut pas échouer comme ça, grogna Arcanis en regardant à travers les vitres de la passerelle le vaisseau qui s’éloignait.


- Arca, juste au pont inférieur, il y a le hangar des transports, tentons notre chance, suggéra Baskrin.

L’Amiral fit demi-tour et se précipita à l’ascenseur. Il fut suivi par l’ensemble de ses troupes qui continuaient à repousser les attaques des troopers toujours plus nombreux. Manque de chance, l’ascenseur était désactivé. L’Amiral utilisa une nouvelle fois son sabre laser pour trouer le sas d’ouverture de l’ascenseur. Il fit face au vide. Aïlyn fit de même avec le second ascenseur. Tous deux prirent l’échelle de secours dans la cage de l’ascenseur pour accéder au pont inférieur situé 15 mètres plus bas. Les troupes firent de même en utilisant leurs harpons pour descendre en sécurité. Des alarmes continuaient de retentir partout dans le vaisseau. La descente fut longue pour les 500 hommes.
Une fois en bas, de nouvelles troupes impériales surgirent et un nouveau message retentit à travers les haut-parleurs du vaisseau :

« Ici Dark Sorroïn. Le Destroyer Victoire a quitté le pont d’embarquement. Votre tentative était vaine. J’avais senti votre présence dès le début, votre plan est voué à l’échec. Rendez-vous ! »

Pas question pensa l’Amiral, qui continuait du mieux qu’il pouvait à repousser les assauts des troopers ennemis jusqu’au sas d’accès au hangar. Contrairement à ce qu’ils pensaient, ils ne rencontrèrent aucune résistance une fois entrés dans le hangar des transports de troupes. Dans l’immense hangar, la surprise fut grande… Aucune navette. Mais un Galion Stellaire Impérial était amarré deux sas plus loin, ce qui soulagea l’Amiral et ses troupes.

Tous se précipitèrent à travers les sas et s’engouffrèrent dans le Galion. Kranian prit les commandes, et il ne fallut que peu de temps avant que le vaisseau se détache de la passerelle d’accès. Kranian dirigea le vaisseau droit sur le destroyer. Des escadrons de chasseurs TIE entiers fondirent sur le Galion. Bien que le vaisseau était destiné au transport, il pouvait faire face à une bataille grâce à ses incroyables boucliers. Il fut chahuter par les assauts des chasseurs, mais continua sa route droit vers le bijou conçu par Aïlyn.

- Arca, on peut continuer, l’armement du destroyer n’est pas activé, il n’y a que moi qui connait les codes. Les chasseurs ne nous ferons rien. Les déflecteurs ne sont pas actifs non plus, passez par le dessous du vaisseau Kranian et amarrez vous sur le sas auxiliaire. Je connais bien mieux ce vaisseau que ce fichu Sith, déclara l’arkanienne.

- Bien Kranian, tu as entendu. Fonce ! s’écria Arcanis.

Le Galion, bien que lent, fila jusqu’au dessous du destroyer. Et comme l’avait prévu Aïlyn, rien ne pu empêcher les mutins de s’amarrez. Une fois cela fait, le sas de la soute s’ouvrit. Et le comité d’accueil était là. Des groupements de troopers étaient présents en nombre. Les troupes de l’Amiral sortirent deux canons à énergie qui avaient apparemment été oubliés dans la soute du Galion. Cet appui fut décisif pour parvenir à bout des troopers du Sith. Encore une fois, le rapport de force finit par s’inverser, et les arkaniens purent progresser vers la salle de commande du vaisseau. La majeure partie des forces du Sith fut vaincue dans la zone d’amarrage, et le chemin vers la salle de commandement était bien dégagée.

Arcanis, Aïlyn, Baskrin et Kranian menaient l’assaut, et couraient pour atteindre le Sith. A peine furent-ils entrés dans la salle de commandement que toutes les accès à celle-ci se refermèrent, les coupant du soutien des soldats acquis à leur cause. Les quatre compères se retrouvèrent nez à nez avec le Sith, Dark Sorroïn et son apprenti. D’un geste vif le maître Sith propulsa Baskrin et Kranian contre la baie vitrée de la salle. Ils restèrent inanimés.

- Ce combat ne concerne que les Maîtres de la Force. Pas de stupides être insignifiants comme eux, déclara le Sith.

Le Sith n’était autre qu’un humain, d’apparence tout à fait banale. Il portait une étrange capeline bleue foncée tout comme son apprenti. Tous deux dégainèrent simultanément leurs sabres lasers rouges. L’Amiral et sa compagne firent de même avec leurs sabres vert et violet. Le combat commença. Arcanis fit directement volte-face à Dark Sorroïn, tandis qu’Aïlyn s’occupait de son apprenti. En quelques instants, celle-ci désarma son adversaire, qui ne possédait vraisemblablement aucune expérience. Elle acheva son duel, sans pitié, en tranchant la tête de son ennemi, sans que la Maître Sith ne puisse intervenir, trop affairé avec Arcanis. Aïlyn rejoint l’Amiral, et c’était à présent 2 anciens Jedis Noirs que le Sith devait affronter. Le combat n’était cependant pas gagner pour les arkaniens. Contrairement à son apprenti, Dark Sorroïn bénéficiait de la véritable expérience du combat au sabre laser. Les sabres s’entrechoquaient dans des bruits électriques. Aïlyn reçut un coup de sabre directement sur la cuisse ce qui la fit chuter et lâcher son sabre. Le Sith bouscula Arcanis pour porter le coup fatal à l’arkanienne, mais celui-ci, aussi vif qu’il pouvait être s’interposa. Le Sith propulsa Aïlyn droit dans la baie vitrée comme les deux autres compères, et celle-ci resta tout aussi inanimée. L’Amiral Arcanis, voyant ses amis ainsi sonnés, s’emplit de rage et combattit de toutes ses forces.

- Sérieusement Arcanis, crois-tu pouvoir faire quelque chose contre moi ? interrogea sarcastiquement le Sith. Comment peux tu combattre un Sith avec la colère que tu as en toi ?

- Peu importe ce que j’ai été. Je suis ce que je suis, et tu barres ma route. Tu seras terrassé comme tous ceux qui l’ont fait auparavant.

Le combat continua de plus belle. L’Amiral tenta de surprendre son adversaire grâce à une parade de son cru, sans succès. Arcanis commença à battre en retraite et à reculer, et finit par trébucher sur la dépouille du jeune apprenti Sith. Il lâcha son sabre et fut à la merci de son adversaire. A genou devant lui, il était livré au sort que lui réservait Dark Sorroïn. Le Sith leva son sabre pour asséner le coup fatal à l’arkanien désarmé. Avant que celui-ci puisse achever son coup, un « bzzziiimmmm » retentit. Un laser venait de passer à travers le crâne du Sith, et le trou qu’il avait laissé fumait. Le Sith dans un cri de douleur s’affala lourdement par terre, mort. L’Amiral se retourna et vit Aïlyn avec un blaster à la main, souriant.

- T’as cru que j’allais te laisser tomber ? dit-elle.

- Pas le moins du monde, je sais que dans les situations critiques, y’a toujours un de vous pour me sortir de la merde. Merci, lui adressa-t-il en lui retournant son sourire.

- Qu’est-ce qui s’est passé, bordel ? questionna Kranian qui retrouva ses esprits en même temps que Baskrin.

Il contempla la salle et aperçu les deux dépouilles Siths.

- Ah bah, je crois que j’ai raté le spectacle, continua-t-il.

A peine les arkaniens avaient-ils repris leurs esprits que les alarmes du vaisseau retentirent. A travers la baie vitrée, on pouvait apercevoir deux Destroyers Victoire classiques ouvrant le feu sur le vaisseau.

- Aïlyn, c’est toi qui a les codes d’accès ! Dépêche-toi de les rentrer pour activer les armements, les boucliers et les propulsions, s’écria Kranian.

- Ok pas de problèmes, répondit-elle en boitant du fait de sa blessure. Je désamarre le Galion aussi, il risque de nous gêner.

L’Amiral rouvrit tous les sas, et ordonna aux soldats de rejoindre leurs postes. Aïlyn pianota sur quelques touches de l’ordinateur principal et une voix annonça :

« Armement Opérationnel »
« Bouclier Opérationnel »
« Propulsions Opérationnelles »
« Mode Combat Activé »


Le Galion se désamarra, ce qui fit trembler toute la structure du vaisseau. Les batteries de canons du vaisseau commencèrent à tirer vers les deux destroyers ennemis, avec une puissance telle que leurs boucliers cédèrent rapidement. Un premier destroyer fut pulvérisé grâce à l’activation du super laser. Le second était endommagé et commençait à battre en retraite. Cependant, cinq nouveaux destroyers approchaient déjà et parmi eux un Super Destroyer Stellaire. Même si le vaisseau était un fleuron de technologie, Aïlyn suggéra de quitter la zone de combat. Les escadrons de chasseurs commençaient à se faire nombreux et l’arrivée de destroyers en masse devenait préoccupante. Kranian gérait les propulsions et désengagea le vaisseau du combat. Le vaisseau fut suivi sur une bonne distance par les forces impériales, mais ceux-ci commençaient à abandonner la poursuite du fait de la rapidité du Victoire classe spéciale. C’est alors que Kranian activa l’hyperpropulsion qui éloigna le vaisseau de tout danger. Baskrin qui gérait l’armement ordonna aux soldats de retourner dans le quartier mais de rester en alerte. Aïlyn qui s’était occupée des boucliers, désactiva le mode combat et redirigea l’énergie vers l’hyperpropulsion. Finalement l’alerte était terminée, et la mission une véritable réussite.

Plusieurs heures plus tard, le destroyer arriva aux abord d’Arkania. Là attendaient les 1.500 hommes de l’Amiral Arcanis, prêts à rejoindre l’équipage du vaisseau. Ils furent transportés au fur et à mesure grâce aux navettes dont disposait le vaisseau. De nombreux autres arkaniens et mercenaires de passage rejoignirent l’équipage, ce qui porta le nombre de soldats à presque 6.000.

Durant ce temps, Aïlyn en profita pour se faire soigner, tandis que Kranian et Baskrin étudiait en profondeur les capacités du vaisseau : les turbo-lasers doubles, les batteries ioniques, les rayons tracteurs, les bombes à protons, les torpilles à résonance, le super laser impérial, le prototype 'Faucheuse Noire' miniaturisé, les générateurs de Bouclier Déflecteur, les Moteurs Ioniques Starscream-9, etc. L’Amiral Arcanis, lui, s’occupa de collecter des marchandises à revendre pour sa contrebande, notamment des médicaments, des bijoux et des armes qui furent stocké dans un entrepôt sur Arkania avant le transfert dans la soute du Destoyer. Il attacha aussi beaucoup d’importance à brûler les dépouilles des Siths, dans un endroit reculé, afin qu’ils reçoivent malgré tous les honneurs qu’ils méritaient. Même si ceux-ci avaient été corrompus par le Côté Obscur, il demeurait chez eux un bon côté.

Quelques jours passèrent avant que l’équipage soit définitivement prêt. Le jour du départ arriva. L’Amiral Arcanis ne pouvait pas rester au même endroit indéfiniment, surtout depuis la mission des chantiers navals de Kuat. Les impériaux finiraient tôt ou tard par les dénicher, il fallait donc bouger et marchander. Un grand rassemblement eu lieu dans la soute du vaisseau, afin de le baptiser et de présenter les commandants.
L’Amiral Arcanis avait nommé Baskrin, vice-amiral. Kranian fut promu au rang de Commandant, tout comme Aïlyn. Ils formaient désormais le commandement du vaisseau. Cependant, Arcanis savait que le vaisseau méritait un nom digne de sa classe. C’est durant le discours d’accueil qu’il le choisit. L’Amiral se tenait sur un promontoire, accompagné par ses 3 compagnons, d’une voix puissante, il déclara :

« Mes chers amis,

Aujourd’hui est un grand jour et le début d’une nouvelle ère pour nous. Vous vous êtes tous engagés dans la contrebande avec moi, et je vous en suis très reconnaissant. Nous sommes nombreux, et nous prenons place comme étant parmi une des plus puissantes associations contrebandières galactiques dès aujourd’hui. La tâche ne sera pas simple et il nous faudra affronter nos ennemis tous les jours. Bien sur nous serons riches, et nous ferons tout pour que les crédits coulent à flot, mais cela a demandé, demande et demandera des sacrifices de votre part. Vous vous engagez dans une grande aventure, pour que la contrebande devienne la troisième puissance dominante de la Galaxie. C’est donc après avoir nommé le commandement qu’il est grand temps de baptiser ce vaisseau, notre vaisseau, bijou de la technologie actuelle. Je sais que les propositions ont été nombreuses, mais je pense avoir finalement trouvé un nom qui lui conviendra complètement. Un nom à faire trembler tous les amiraux de la Galaxie. Désormais ce vaisseau sera connu sous le nom de : DarkGem. »


Des applaudissements résonnèrent dans toute la soute véritablement transformée en salle de réception. Une fois le discours terminé, les soldats se ruèrent sur le buffet organisé en l’honneur du vaisseau et de la victoire aux chantiers navals de Kuat. Tous prirent part à des discussions, parfois joviales, parfois ennuyeuses, mais bon, peu importe, c’était un jour de fête.

Les quatre camarades, Arcanis, Baskrin, Kranian et Aïlyn se retrouvèrent dans la salle de commandement étrangement calme. La baie vitrée offrait une vue imprenable sur Arkania, planète recouverte de glace qui brillait grâce aux reflets de son soleil.

- Bon bah c’était pas si difficile, hein ? déclara Aïlyn en souriant.

- Non, un peu trop facile même, j’ai été déçu de notre première mission, Arca, enchaîna Baskrin, esquissant un sourire à son tour.

- Bon, ça va c’était pas si terrible. Tant que Kranian n’a pas été pendu par les pieds en haut d’un arbre par des fichues boules de poils, c’est que ça va !

Kranian, fit la moue, et tous explosèrent de rire. Les camarades étaient enfin repartis pour l’aventure tous ensemble… La suite leur réservait déjà bien des surprises…
Image

Avatar du membre
Le Clown Nephros
Croiseur Liberator
Messages : 568
Enregistré le : 08 nov. 2008 21:10

Re: Arcanis

Message par Le Clown Nephros » 30 déc. 2009 12:36

Chapeau bas Arca, c'est un vrai bouquin :o Bravo ;)
Image

Falgor
Civil
Messages : 1
Enregistré le : 14 déc. 2009 11:47

Re: Arcanis

Message par Falgor » 31 déc. 2009 1:57

Je me joins a Nephros, magnifique texte.
Très bien écrit, tu m'a fait voyager :mrgreen:

Thor
Civil
Messages : 46
Enregistré le : 27 juin 2005 6:54

Re: Arcanis

Message par Thor » 15 janv. 2010 21:52

Je n'ai pas tout lu mais ce que j'ai pu lire suffisait largement à impressionner, très beau récit.
Thor et Merlin...
deux qui n'en font qu'un...
Et je ne suis pas hermaphrodite

Avatar du membre
DarkD
Croiseur Liberator
Messages : 629
Enregistré le : 09 janv. 2010 13:57

Re: Arcanis

Message par DarkD » 16 janv. 2010 12:33

très beau je me joint aux autres
tu es écrivain, tu veux le devenir ou tu fais ça pour nous en exclu?
Paresse et longueur de temps font plus que La Force ni que rage

Le travail est un plaisir! Mais nous ne sommes pas sur Terre pour nous amuser.

Image

emixam
Y-Wing
Messages : 100
Enregistré le : 22 sept. 2006 17:49

Re: Arcanis

Message par emixam » 01 févr. 2010 19:12

quelqu'un peut faire une synthese de son truc ? :11:
arca c'est pas le RP que tu taffe depuis 10 ans?? :7527-7:

si j'ai la motive je le lirais ;)
Image
Image

Avatar du membre
Arcanis
Frégate d'Assaut
Messages : 901
Enregistré le : 01 juil. 2004 10:14

Re: Arcanis

Message par Arcanis » 01 févr. 2010 22:32

Non non emixam je l'ai écrit en 2 jours ^^ Et lis-le, ça prends 15 minutes maxi :p


Sinon, merci à ceux qui ont pris le temps de lire, ça fait plaisir d'avoir des beaux commentaires, et ça m'encourage même à préparer de nouveaux RP pour la suite, ils seront publiés dans la section :)
Image

Avatar du membre
arckameur
A-Wing
Messages : 88
Enregistré le : 01 août 2007 9:45

Re: Arcanis

Message par arckameur » 07 févr. 2010 22:24

Je viens de finir de lire ton RP, et j'ai vraiment adoré y'a de l'action de la trahison (pour l'amiral du chantier naval et les soldats qui rejoignent la cause :P), un peu d'amour pas trop développé mais qui peu l'être plus tard (entre Arcanis et Aïlyn) et surtout c'était prenant je fais surtout référence au moment ou t'a impression qu'ils sont bien tous dans la merde :mrgreen: mais au final il s'en sorte (même si on s'en doute, on veut savoir comment donc on lit ).
Le truc dommage c'est le combat avec l'apprenti je le trouve trop rapide ^^

Mais sinon j'ai grave adoré franchement chapeau ! :wink:
Image

Avatar du membre
Arcanis
Frégate d'Assaut
Messages : 901
Enregistré le : 01 juil. 2004 10:14

Re: Arcanis

Message par Arcanis » 08 févr. 2010 0:02

Bon avec tous ces compliments, ça me donne envie de continuer avec un autre. Je viens d'en commencer un, il sera posté à la suite de l'autre dès que je l'aurai terminé ! En attendant, si vous voulez faire un peu de RP, hésitez pas à passer par le CB's Palace !
Merci à tous !
Image

Avatar du membre
javeec
Destroyer Stellaire Impérial
Messages : 392
Enregistré le : 23 oct. 2010 11:28

Re: Arcanis

Message par javeec » 21 mars 2011 21:31

J'ai lu le début (qui est bien d'ailleurs) et soudain j'ai vu la longueur de ton RP et je me suis arrêté. Tu veux pas le diviser en plusieurs chapitres afin qu'on sache où on en est si on le lit pas d'une trête? ça serait très sympa.
Image
Image
Image

frerient
Civil
Messages : 2
Enregistré le : 19 janv. 2016 8:37

Re: Arcanis

Message par frerient » 18 févr. 2016 5:26

D'accord, tu as raison.

_________________
coque galaxy s5 neo etui galaxy s5 neo

dangtinraovattphcm
Civil
Messages : 21
Enregistré le : 07 nov. 2018 4:28

Message par dangtinraovattphcm » 30 déc. 2018 7:32

0934 150 770 Zalo - 0978 106 552 Zalo - ThietKeWebChuyen. Com

Thiết kế logo đẹp cho web - công ty - thương hiệu - dịch vụ chỉ từ 300k theo yêu cầu tại tphcm/ toàn quốc, giá rẻ nhưng uy tín chất lượng chuyên nghiệp



Image





QUY TRÌNH LÀM VIỆC
1 Gửi yêu cầu cho chúng tôi qua email hohoanganh20588@gmail.com, zalo/viber 0934 150 770 ( hoặc call trực tiếp hotline ). Nội dung yêu cầu là 7 mục ở THÔNG TIN BẠN CẦN CUNG CẤP ngay bên dưới
2 Thanh toán 300k vào tài khoản bên dưới
3 Thiết kế + bàn giao ( thường sau 2-3 ngày ), chỉnh sửa hoặc demo 3 lần


GIÁ: 300,000đ / 3 demo, 500,000đ / 6 demo, 600,000đ / 9 demo
( Khách làm mấy demo thì trả bấy nhiêu tiền, mỗi demo sẽ khác nhau không trùng, giao demo xong khách chọn 1 demo ưng ý chúng tôi sẽ hỗ trợ điều chỉnh thêm )


THÔNG TIN BẠN CẦN CUNG CẤP
1/ Tên đơn vị ( thương hiệu của bạn )
2/ Lĩnh vực kinh doanh
3/ Slogan của bạn
4/ Logo bạn muốn trình bày gì ? ( chỉ trình bày ảnh, chỉ trình bày chữ, trình bày cả ảnh và chữ, có địa chỉ hay hotline kèm không ? ... )
5/ Màu sắc logo là gì ?
6/ Ý tưởng logo của bạn
7/ Bạn muốn chúng tôi tham khảo thêm logo, hình ảnh nào, hoặc vẽ lại hình ảnh này ? gửi kèm hình tham khảo ( quan trọng ).

HỖ TRỢ NHANH:
0934 150 770 Zalo - 0978 106 552 Zalo

facebook.com/hohoanganh20588

hohoanganh20588@gmail.com

Website: ThietKeWebChuyen. Com

CHUYỂN KHOẢN
( Nội dung chuyển khoản ghi “số điện thoại + nội dung thanh toán” )
Agribank -chi nhánh sài gòn
Chủ tk : Hồ Hoàng Anh
Số tk : 1600.205.230.224

DongABank - Chi nhánh Tp.HCM
Chủ tk : Hồ Hòang Anh
Số tk : 010.956.4403

Vietcombank - Chi Nhánh Tp.HCM
Chủ tk: Hồ Hòang Anh
Số tk: 007.1000.957.266

Répondre